Un site renouvelé


Après trois ans de fonctionnement, notre site se voit renouvelé en ce mois de mai 2015. Outre une nouvelle ligne graphique, les premières résidences virtuelles de poètes accueillent trois auteurs. Les rubriques « Publications » et « Rencontres » sont désormais ouvertes à la consultation des archives.

La première mission du site poesieromande.ch est d’assurer une centralisation des informations des événements (lectures, rencontres, signatures) et des publications de livres de poèmes en Suisse romande. Il est désormais possible de consulter simplement les listes et de mener des recherches sur un titre, un mot, un éditeur ou un auteur.

La principale nouveauté du site consiste à proposer des résidences de poètes pendant quatre mois. Nous pouvons ainsi entrer dans l’atelier des écrivains, partager leur bureau, l’espace d’une chambre ou d’une cuisine. Chacun reste chez soi, le poète comme le lecteur, mais tous se retrouvent dans les demeures virtuelles. Les auteurs ont carte blanche pour verser au mois quatre interventions : textes, commentaires, arts poétiques, mais aussi vidéos, musiques, lectures. Loin de reproduire une revue en ligne, poesieromande.ch permet ainsi de voir la fabrication des poèmes, dans un contact privilégié avec la création. Pour la première saison, nous accueillons une petite forêt de poètes genevois : Sylviane, Sylvain et Silvia. Bien connue du milieu littéraire romand, Sylviane Dupuis nous fait l’honneur d’ouvrir les feux avec un peu de fumée bleue. Habitué des interventions et des performances, Sylvain Thévoz donne également de la voix (et du clavier) sous la lumière jaune de la scène. Tandis que Silvia Härri à l’actualité abondante a sa place dans la résidence rouge. Trois écritures différentes, complémentaires, se côtoient pendant quatre mois pour nous faire entrer dans leur monde.

Dès la rentrée de septembre, une autre nouveauté apparaîtra : une série d’enquêtes menées auprès des principaux poètes contemporains. Comment écrire en vers libre au XXIe siècle ? Que faire de la ponctuation en poésie ? La poésie engagée a-t-elle un sens ? Autant de questions qui susciteront des réponses variées et permettront de mieux situer les attentes actuelles des auteurs.

En partenariat avec la Section de français de l’Université de Lausanne, dont une des spécificités est de traiter du contemporain, l’équipe trouve de nouvelles plumes pour faire des comptes rendus et mettre la lumière sur des œuvres de qualité. Soutenu par un nouveau graphisme, toujours proche des 4.000 visites par mois, le site affirme désormais sa maturité pour devenir la porte d’entrée (et sans frapper) dans l’atelier de la poésie contemporaine en Suisse romande. Que souhaiter, si ce n’est du plaisir et de belles découvertes ?

 

Antonio Rodriguez