Printemps de la poésie : appel à actions


En partenariat avec la Faculté des lettres de l’Université de Lausanne, les librairies Payot et L’Hebdo, le site poesieromande.ch prépare un premier Printemps de la poésie dans toute la Suisse romande. Du 14 au 26 mars 2016, autour de la journée mondiale de la poésie décrétée par l’Unesco, plusieurs rencontres, événements, ateliers d’écriture vont fleurir dans les rues et les campagnes de Suisse romande.

Si le principe d’un printemps des poètes existe en France depuis de nombreuses années, à l’instar de la fête de la musique, nous en développons l’idée en Suisse romande à partir des liens entre les institutions culturelles, universitaires, scolaires, théâtrales, muséales, mais aussi en collaboration avec les associations, les cafés littéraires, les lieux de poésie. Comme le montre notre site depuis plusieurs années, il existe en Suisse romande une grande quantité d’événements dédiés à la poésie. L’idée est de les regrouper notamment autour de l’équinoxe pour leur donner davantage de visibilité et animer nos rues. Car la poésie ne souffre pas d’un manque de production de qualité ou d’une riche histoire, mais davantage d’une difficulté à gagner une visibilité contemporaine dans les médias et les librairies, à l’heure des best-sellers. Pourtant, la poésie reste un genre admiré par sa puissance esthétique, sa force sensible et critique sur la langue, et elle est, en outre, largement pratiquée par des amateurs (autant que le journal intime).

Plusieurs institutions, dans les différents cantons, prévoient des rencontres, des lectures, des débats pendant cette quinzaine. Ce sera l’occasion d’inviter des poètes ou de consacrer un débat à la place de la poésie aujourd’hui.

Dès le mois de janvier, un site et un programme seront élaborés en vue de ce printemps. C’est pourquoi nous lançons déjà un appel à actions, aux associations, aux poètes, aux acteurs du livre, aux institutions, aux lecteurs, aux passionnés ou aux amateurs, pour que nous puissions inscrire une floraison d’initiatives dans ce premier programme, qui sera renouvelé d’année en année. Pour ce faire, il suffit d’envoyer votre projet à Antonio Rodriguez ou à Sabrina Roh — sabrina.roh(at)unil.ch —, qui se chargent de collecter les idées jusqu’au 31 décembre 2015. Nous signalons simplement que, bien que disposant d’un budget de fonctionnement et d’aide à la communication, le Printemps de la poésie ne subventionne pas l’élaboration des actions elles-mêmes. Cela n’empêche guère de rassembler toutes nos énergies pour faire démarrer poétiquement une nouvelle saison.

A toutes et à tous une idée du printemps en cet arrière-automne.

 

Antonio Rodriguez

 

Le 21 mars a été proclamé Journée mondiale de la poésie par la Conférence générale de l’Organisation des Nations-Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), lors de sa trentième session, à Paris, en octobre et novembre 1999.

L’objectif de cette journée est d’encourager la lecture, la rédaction, la publication et l’enseignement de la poésie dans le monde entier et de « donner une reconnaissance et une impulsion nouvelles aux mouvements poétiques nationaux, régionaux et internationaux ».