Fête de l’équinoxe dans toute la Suisse romande


Journée mondiale de la poésie, le 21 mars offre une journée foisonnante de La Chaux-de-Fonds à Lausanne, en passant par Genève. En point d’orgue, la soirée consacrée à Anne Perrier et à la poésie syrienne au théâtre de La Grange à Dorigny.

 

Pour la journée de l’UNESCO, le Printemps met les bouchées doubles. La soirée de l’équinoxe aura dès 17h00 au théâtre de La Grange à Dorigny (17h00 : apéritif avec les partenaires ; 18h00-19h30 : spectacle). Elle commencera par un hommage à Anne Perrier, grande figure de la poésie en Suisse, décédée le 16 janvier dernier. Yvette Théraulaz, comédienne amoureuse des Lettres, lira ses poèmes, et cinq poètes rendront hommage à la poète disparue : Sylviane Dupuis, Pierre Chappuis, Julie Delaloye, Laurent Cennamo et José-Flore Tappy. Ensuite, le spectacle La Terre déployée, consacré à la poésie syrienne, sera joué par la compagnie Poésie en arrosoir, avec sept comédiens et deux musiciens. Les textes rassemblés donneront à entendre les subtilités de cette poésie qui fait aujourd’hui face aux décombres d’un pays déchiré.

À La Chaux-de-Fonds, le grand poète Fabio Pusterla interviendra au Club 44. « Tout à la fois accessible — par son apparente simplicité — et universelle, sa poésie éblouit ceux qui la lisent. Minérale, elle contient la force de la montagne, la détresse des situations de guerre et de dévastation, la misère des échanges humains parfois. Elle saisit le tressaillement du monde. » Ce sera également l’occasion de fêter la nouvelle traduction française de ses poèmes par Mathilde Vischer, Pierre après pierre (édition bilingue – MétisPresses, 2017).

À Genève, Carla Demierre propose une Voix off avec Cia Rinne, la performeuse suédoise. Cia Rinne est une poète et documentariste suédoise installée à Berlin. Elle écrit de la poésie visuelle et des morceaux conceptuels dans différentes langues européennes. Ses livres ont été publiés en un seul volume en France. Dans son séminaire du matin, Martin Rueff, professeur et poète, rendra hommage à Yves Bonnefoy ; une occasion de se concentrer sur une des grandes figures de la poésie française.

N’oublions les rencontres avec Françoise Matthey à la Bibliothèque cantonale jurassienne à Porrentruy ou encore l’invitation de François Debluë par l’Université de Fribourg. À Lausanne, le peintre-poète Gérard Titus-Carmel dialoguera avec Antonio Rodriguez, poète-critique, sur les rapports entre la réalisation du geste et la conscience (critique) de celui-ci au Cercle littéraire.

Pour le dire en une formule : la journée mondiale de la poésie sera formidablement célébrée dans les quatre coins de la Suisse romande. Régalez-vous ; ou prenez simplement le temps de lire ou d’écrire un poème lors de cette journée.

 

Programme du jour

 

10h15 : Hommage à Yves Bonnefoy, par Martin Rueff, UNIGE, Bastions, Genève.

 

12h00 : Le geste et la conscience du geste : Gérard Titus-Carmel et Antonio Rodriguez, Le Cercle littéraire, Lausanne.

 

17h00 : Soirée de l’équinoxe, La Grange, Dorigny.

 

17h30 : Rencontre avec François Debluë, Café Le Mondial, Fribourg.

 

18h30 : Voix off – Cia Rinne, performeuse suédoise.

 

19h00 : Soirée avec Françoise Matthey

 

20h15 : Poésie de l’ordinaire, vaste et mystérieux : Fabio Pusterla, Club 44, La Chaux-de-Fonds.