La Poésie à travers les frontières, les âges et les corps


Par des événements de nature variée, la poésie nous emmène au-delà des frontières. Là où l’effroi s’est installé et où la beauté n’a plus sa place, dans un hommage nécessaire aux poètes arrachés à leur terre. Mais aussi au-delà des frontières rigides dont souffre souvent la poésie à l’école. Et au-delà des frontières de l’intellect, dans un appel direct des mots au corps.

Face à la barbarie qui fait rage en Syrie, berceau des cultures, la nécessité se fait ressentir de donner la parole aux hommes et aux femmes qui chantent les peuples de cette terre aujourd’hui déchirée. En mettant en scène et en musique la poésie syrienne contemporaine, « La Terre déployée » rend hommage aux poètes syriens, dont beaucoup ont été contraints de fuir leur pays. La poésie se donne alors comme un moyen de dépasser les frontières et de rendre la dignité au peuple de cette terre meurtrie.

La journée met aussi l’accent sur la transmission de la poésie, avec une après-midi dédiée à son enseignement dans la scolarité obligatoire et post-obligatoire en la présence de Serge Martin, professeur à Paris 3 et poète. Comment développer une sensibilité au rythme, à la sonorité, à la créativité ? Les conférences et ateliers exploreront de nouvelles pistes pour développer chez les élèves un rapport à la poésie qui dépasse celui, peu fécond, du « poème appris par cœur ».

Si la poésie comble l’esprit, elle n’oublie pas le corps : dans une performance de poésie sonore affranchie des limites de l’attendu, la poésie prend forme avec AbSTRAL compost, rappeur et poète. Au travers de résonances, amplifications, vibrations, on explorera la relation entre corps et sonorité, la transmission directe des sons à la chair, au-delà du sens.

Sans oublier, du côté du Jura, une soirée avec les deux poètes Françoise Matthey et Patrice Duret au Café du Soleil de Saignelégier. Lausanne ne sera pas en reste, avec au programme la soirée « Poésie Performances » organisée à l’Espace Saint-Martin, une scène libre de slam aux Caves du Bleu Lézard et « Parole Bridée et Débridée » à l’Espace culturel des Terreaux, où des jeunes d’environ 16 ans présenteront des textes poétiques. Enfin, pour ceux qui désirent écouter la rencontre poétique et musicale entre la mezzo-soprano Carine Séchaye et la harpiste Julia Sallaberry, un récital est proposé à la Maison de Rousseau et de la Littérature de Genève.

Une journée riche en événements, où la poésie parlera aussi bien à nos esprits et à nos corps qu’à nos cœurs.

Aurélia Babey

 

 

Programme du jour

  • « Explorer la poésie en classe», le 22 mars de 14h à 18h, HEP Vaud, C33-520, Lausanne.
  • « Midi poétique – AbSTRAL Compost, cortex corps texte», le 22 mars à 12h12, Foyer de la Grange de Dorigny, Lausanne.
  • Moment famille – Atelier de poésie, le 22 mars de 14h30 à 16h30, Fondation Jan Michalski, Montricher.
  • « La Terre déployée», du 22 au 25 mars à 19h, Centre de culture ABC, Rue du Coq 11, La Chaux-de-Fonds.
  • Soirée Poésie Performances, le 22 mars à 18h, Le Petit Salon, rue St-Martin 18, Lausanne.
  • Amours exquises — récital de Carine Séchaye, le 22 mars à 19h30, Maison de Rousseau et de la Littérature, Genève
  • Soirée avec Françoise Matthey et Patrice Duret, le 22 mars à 20h, Espace culturel du Café du Soleil, Saignelégier.
  • « Parole bridée et débridée», le 22 mars à 20h, Salle du Sycomore, Espace culturel des Terreaux, rue de l’Ale, Lausanne.
  • Scène libre de slam poésie, le 22 mars à 20h00, Caves du Bleu Lézard, Lausanne