Aurélia Lassaque : l’occitan à Genève


Née en 1983, Aurélia Lassaque, poétesse française particulièrement active, est une des grandes jeunes voix de la poésie occitane. Elle sera demain à HousenT, à Genève, dans le cadre des événements organisés par Heike Fiedler.

Jeune trentenaire, Aurélia Lassaque a déjà publié plusieurs recueils remarqués, des livres d’artiste, des proses, dirigé un festival des littératures minoritaires, travaillé pour le Conseil de l’Europe, tout en étant comédienne, parfaitement bilingue en français et occitan. Son travail montre une importante créativité, un sens de la formule, des séries de petits chocs métaphoriques et plusieurs effets de surprise. Comme dans Le Brame de Janus, elle aime évoquer les atmosphères festives des familles ou des villages du Sud. Dans les feux de joie, dans l’euphorie se consume une profonde inquiétude, une inexorable cruauté entre les hommes. La mort, la maladie, l’histoire des hérésies et la perversité rôdent autour d’une convivialité qui ne cesse de se rompre. L’animalité apparaît sans cesse chez les hommes, comme si la bête continuait à les tourmenter malgré eux, dans une ivresse dionysiaque qu’ils tentent de réfréner.

Par son écriture simple, mystérieuse et surprenante, Aurélia Lassaque fait parfois songer à Jean Follain, mais avec davantage d’érotisme et moins d’inquiétudes formelles. Particulièrement performante, Aurélia Lassaque dira ses poèmes le mercredi 18 mars à Housevent, en compagnie d’Antonio Rodriguez, qui fera entendre sa poésie européenne ; ils discuteront en même temps du continent poétique, fait de langues et de régions multiples. Aurélia Lassaque écrit, Aurélia Lassaque organise, Aurélia Lassaque fête la vie : elle sera demain à Genève.

 

 

18 mars à 20h30, HousevenT, Rue des Gares 27, 1201 Genève. https://www.werliestwo.ch/10870/housevent-lectures-en-franais-et-en-occitan